jeudi 11 janvier 2018

L’Etoile nous Enseigne...

L’Etoile nous enseigne que le don véritable est la forme d’amour la plus aboutie, la plus puissante et la plus nourrissante.

Nous vivons dans une société de course à l’amour. Nous cherchons la validation, l’approbation, la guérison dans ces gestes, ces regards, ces présences extérieures. Nous essayons de combler quelque chose. Un vide laissé par les manquements des autres. Une insécurité affective intrinsèque héritée depuis le ventre maternel. Maman, Papa et tous les autres. Personne n’a su combler cette avidité d’amour. Tous nous ont déçus, nous ont bousculés, nous ont rendu assoiffés, arides,… « De l’eau, vite, vite ! Remplis-moi de ton amour, de ton attention ! Arrose-moi, répare-moi ! » Tel est le cri de notre cœur. Un cri depuis le gouffre le plus profond et sombre du monde. Et nous crions à l’unisson, armée de gouffres que nous sommes, irrémédiablement condamnés à dessécher les uns sur les autres, incapables de combler, de remplir ou même colmater. Comment le pourrions-nous quand nous sommes, nous-même, dans le besoin le plus urgent, l’incapacité la plus sordide de nous combler nous-même.

Oui, nous aimons. Ou nous pensons aimer. Nous nous faisons une idée de ce qu’est l’amour. Nous le fantasmons parfois. Et nous comprenons son pouvoir magique guérisseur. Cependant, le laissons-nous nous traverser et jaillir ? Essayons-nous d’être les sources d’amour et de guérison que nous sommes censés être naturellement ?

Lorsqu’un petit être naît de nous, nous redécouvrons souvent ce que nous pensions pourtant connaître. Le jaillissement. Gratuit. Total et sans condition. Nous aimons vraiment. Nous n’attendons rien. Nous sommes dans le don. Le don véritable. Et cet amour sans borne qui vient et sort de nous est paradoxalement ce qui nous nourrit le plus. C’est ce que nous cherchions depuis le début. Et c’était là, en nous. Attendant le déclencheur. Cette promesse de source miraculeuse qui nous a fait parcourir le monde n’était qu’une prise de rendez-vous avec notre propre cœur.


Carte extraite du Silver Era Tarot




2 commentaires:

  1. Merci Iria, je vais ressortir ce jeux sur lequel je ne me suis pas trop attardée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Shanti! J'avoue que ce tarot m'a semblé un peu froid de prime abord. Je pense qu'il demande un peu de temps pour l'apprécier. Pas mal de cartes véhiculent une jolie émotion au final!

      Supprimer