vendredi 12 février 2016

Taroculte 18 : La Lune, Siège des Mystères

La Lune est une des cartes les plus insaisissables du Tarot. Elle est multiple, floue, inclassable. Elle reflète la nature changeante de la Lune physique, tantôt rassurante et éclatante, tantôt sombre et inquiétante. C’est une carte qui me plaît immensément.

Féminité et Merveilleux


La Femme Lune

Dans le Shadowscapes Tarot, nous voyons un exemple de Lune reflétant la nature ésotérique de cette lame. La Lune est l’archétype féminin dans son aspect le plus puissant, le plus indompté. Le croissant de lune ici est pointes vers le haut, configuration étrange rappelant les grandes Déesses lunaires comme Hécate, patronne des Sorcières dans le panthéon grecque. Nous avons donc une connexion directe du féminin au divin avec cette Lune sorcière, éclairant une scène issue d’un autre monde. La nuit, qui va de pair avec la Lune, nous plonge dans le noir, moment de la journée où l’imagination est enflammée et où les illusions et peurs peuvent se déchaîner.

Les Cycles Féminins

Ce masque tenu par notre belle est le reflet des aspects changeants de la Lune et des femmes, l’influence des cycles, la nature « lunatique » du féminin qui est davantage soumis aux variations de la Lune avec le cycle menstruel. La Lune, comme la femme, est multi-facettes, elle contient en elle tous les aspects de l’expérience féminine. Elle est la jeune fille, la mère, l’enchanteresse et la vieille femme. Cette carte peut beaucoup nous faire travailler en tant que femme sur notre acceptation de ces changements de cycles dans nos vies ; cycles qui ne sont pas uniquement ceux de la menstruation à proprement parler, mais aussi des grands passages comme la puberté, la maternité, la ménopause. La femme sera soumise aux cycles et aux transformations toute sa vie, bien plus que l’homme, ce qui rend aberrant cet acharnement de nos sociétés modernes à forcer les femmes à calquer leur rythme et évolution de vie sur les hommes.

La Lune Féministe

On ne pourra pas échapper à la notion de féminisme avec cette lame, notion qui a subi des déformations immondes et dont on a oublié le sens noble. La Lune nous rappelle le vrai sens du féminisme : une égalité de principe qui permet un équilibre entre les sexes et non pas une course acharnée pour castrer l’homme et le remplacer en se comportant comme des couillus en puissance. L’équilibre en question permettrait à chaque sexe de s’exprimer dans sa propre vérité. Les femmes auraient alors le loisir d’être des femmes dans leur essence véritable et non pas des hybrides entraînés à cracher, compétiter et baiser comme des hommes. La Lune nous rappelle aujourd’hui, implacable, que le féminin va finir par reprendre ses droits, qu’on le veuille ou non. Et quand les femmes se rendent masculines, les hommes se féminisent car l’équilibre nous rappelle à lui.

Porte vers le Mystère

Nous nous trouvons ici à l’orée d’un bois, dans un cercle de champignons, également connus pour être des cercles de fées. La Lune nous rappelle donc qu’elle nous connecte aux autres mondes, aux portes et portails. Le merveilleux fait partie intégrante de la Lune. Elle nous rattache à ce qui se trouve derrière le voile de la Papesse. Elle est la Déesse en son Royaume.

Plongée dans l’Inconscient


La Chute

Dans le Alice Tarot, nous assistons à la chute d’Alice dans le monde des Merveilles. C’est le portail dimensionnel matérialisé. Il est porté à notre attention que la plongée dans l’inconscient n’est pas chose aisée et maîtrisée. C’est un voyage chaotique. Tout voyage intérieur sera comme une descente longue et incontrôlable. On ne peut pas trouver de raccourci facile, la transition est forcément difficile et l’issue incertaine. Ce sera alors la carte des thérapies, des explorations intérieures nécessaires bien que peu aisées.

Les Mondes Intérieurs

On pourra essayer pendant encore des siècles d’interpréter l’histoire d’Alice. C’est un puits regorgeant de symboles, d’absurde et de délices enfantins et grotesques. Cette carte parle des mondes intérieurs que nous avions à l’état d’enfant et que nous perdons parfois à l’âge adulte. C’est la carte des rêves, dans toute leur superbe absurdité et leur volubile psychologie. C’est la carte aussi de l’imagination qui accompagnera beaucoup les gens créatifs. Quoi de plus inexplicable qu’un rêve si ce n’est l’acte créatif ?! Tous ces mondes intérieurs sont explorés dans la Lune. On dit bien à quelqu’un de rêveur qu’il est « dans la Lune », non ?

Le Monde Mystique

Comment ne pas voir l’aspect magique et mystique de cette lame avec ce portail dimensionnel placé dans un tronc d’arbre ? J’y vois personnellement un clin d’œil au Petit Peuple ! Ce voyage pourrait bien être un peu plus poussé et ésotérique qu’un simple rêve ! Ce pourrait être un voyage astral ou chamanique, une projection de conscience, une régression dans les vies antérieures ou une symbolique descente aux enfers pour explorer et palper véritablement son ombre.

L’Ombre


La Peur de l’Inconnu

En parlant d’ombre, comment ne pas s’extasier devant le caractère délicieusement macabre de la Lune du Ceccoli Tarot ? Notre jolie fille Lune baigne nue et fragile dans une eau marécageuse emplie de monstres squelettiques. Mais le pire est probablement dans le fond de cette eau dont on ne distingue rien, n’est-ce pas ? Cette carte joue énormément sur la profondeur des peurs et sur le caractère incroyablement puissant de notre mental, capable de créer des monstres là où il n’y en a pas et refusant souvent de voir les parts d’ombre évidentes, préférant les planquer sous le tapis. Finalement, ce sont nos peurs et notre manque de lâcher-prise face à l’inconnu qui créent les pires monstruosités.

Le Miroir

La Lune est également un miroir profond. C’est elle qui reflète la lumière du soleil mais c’est également elle qui nous renvoie notre ombre à la figure. Elle est donc sans compromis, nous disant notre vérité, qu’on le veuille ou non. A nous de dompter notre intériorité de façon saine pour savoir affronter ces miroirs entre ombre et lumière et travailler sur nous-mêmes en bonne intelligence, sans rien refouler.

L’Absence de Terre Ferme

Je parlais précédemment des transitions entre les mondes et quoi de plus transitoire que l’élément de l’eau, comme le liquide amniotique ou le bain purifiant rituel ? L’eau peut nous purifier, nous submerger, nous noyer ou nous faire flotter. C’est un élément qui change d’état selon les températures et nous soumet à ses caprices en tombant du ciel. Cet aspect versatile de l’eau se retrouve dans la lune et nous confronte à notre manque de maîtrise sur les choses, notre manque de fluidité et d’adaptation. Sans terre ferme, comment survivons-nous ? Ces montagnes au loin nous parlent de cet élément terre qui semble si lointain et pentu quand l’on se trouve englué dans les profondeurs de notre psyché. Il faudra apprendre à accepter nos peurs et fantômes pour être en paix avec la Lune.

Cette lame peut permettre de réaliser un grand travail sur la réintégration du féminin divin en soi, sur l’acceptation de son corps, de ses cycles, de ses humeurs, de son ombre, de sa propre bizarrerie ou étrangeté. Non intégrée, elle sera une lame de duplicité, de sournoiserie féminine, d’angoisses et de cauchemars. Il est important de savoir naviguer en eaux troubles et ne pas rechercher la logique et la stabilité en toutes choses. Ce sont là quelques règles pour survivre « sur la Lune ».



8 commentaires:

  1. Bonsoir Amie
    J'ai attendu d'être au calme pour lire et relire cet article si riche, et si bien écrit.
    J'y trouve, encore, matière à avancer, réfléchir avec des repères sains et éclairants.
    Cette carte, comme celle de la mort, et oui, revient dans chaque tirage hebdomadaire, à la même place, étrange...Pas vraiment.
    J'aime infiniment cette carte, comme la Tour, ou l'Ermite.
    Elles sont insaisissables, et permettent alors de s'interroger sur nous-même et sur la société dans laquelle nous évaluons aussi.
    Ainsi il m'est souvent difficile de ressentir et de lire cette carte pour un consultant homme, car elle résonne au féminin pour moi, il faut alors faire un autre travail afin de l'aborder d'une autre manière, s'orienter sans doute davantage vers l'inconscient, sa force, et donc la partie obscure de chacun.
    En te lisant, je souhaite te poser une question, la première, lol : as tu lu Jung ? car à chaque lecture, la question me brûle les lèvres, et je trouve des liens si évidents entre vous deux.
    Je te souhaite un agréable we. Des bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour chère Loulou,
      Merci pour ton commentaire plein de sens(ibilité), comme à ton habitude. C'est drôle ta question sur Jung, je n'ai pas encore pris le temps de le lire, l'ayant juste survolé lors de recherches internet... Il va falloir!!!
      Bises Lunaires

      Supprimer
  2. Bonsoir Iria, c'est encore Audrey^^ j'aimerais vous demander avec quelle méthode vous avez commencé à apprendre la cartomancie? Auriez vous des livres ou videos à nous recommander en plus de vos précieux conseils? Peut être l'avez vous déjà fait, si oui je suis désolé je n'ai pas encore lu votre blog depuis le tout début, mais j'y compte bien très prochainement :)
    Bonne soirée de pleine lune !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Audrey :)
      J'avais commencé avec des oracles et juste leur livret(celui des Etres d'Ombre et de Lumière et celui des fées). Pour le tarot, j'ai vraiment plongé dedans avec le livre de Jodorowski, la Voie des cartes (parfait pour l'analyse des arcanes majeures) et les ressources anglophones (tarot 101 de Kim Huggens, 78 degrees of wisdom de Rachel Polack - deux ouvrages sur le tarot de type Rider-Waite Smith). Le premier tarot avec lequel j'ai travaillé de façon fluide était le tarot steampunk de Barbara Moore. En me procurant plusieurs tarot, j'ai développé aussi mes capacités d'analyse. Il ne faut pas hésiter à fouiner sur youtube, surtout si on comprend bien l'anglais, c'est une mine d'or :)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup ! :)
      je ne comprends pas bien l'anglais hélas mais je fouine beaucoup (c'est d'ailleurs comme ça que j'ai eu le plaisir de vous trouver) alors ça devrait compenser^^ Après mes Vampires, mes Fées, mes Messager, le tarot Steampunk est justement celui sur lequel j'ai jeté mon dévolu pour 1er tarot, ce sera mon prochain achat, mes coups de coeur n'étant pas en français: celui de Nicoletta Ceccoli dont j'ai tous les livres de contes, le Shadowscapes Tarot qui est de toute beauté, et le Beautiful creatures tarot aux personnages si "attachiants", je me les prendrais sûrement quand même par la suite mais il faut d'abord que j'apprenne pleinnnnnn de choses, ce sera mes récompenses^^ alors merci merci pour les tuyaux à explorer et bonne journée Dame Iria :)

      Supprimer
    3. Avec plaisir Audrey :)
      Bon à savoir: Le Ceccoli Tarot est multilingue :)
      Le Steampunk de Barbara Moore est un parfait premier choix! Bon apprentissage!

      Supprimer
  3. Les commentaires sur les arcanes sont formidables. Merci, bonne méditation sur les archétypes !!! shanti

    RépondreSupprimer