mercredi 2 décembre 2015

Taroculte 17: L’Etoile, Croire au Merveilleux

Après la panique générale déclenchée par la Tour, nous arrivons enfin dans la lumière apaisante de l’Etoile. Cette lame nous rappelle qu’après la pluie, le beau temps revient. Si l’on garde espoir, le positif nous reviendra au centuple. C’est une lame qui rappelle énormément la Loi de l’Attraction quand celle-ci est correctement utilisée : comme outil d’élévation de conscience et de vibration au lieu de décourager et faire culpabiliser. Je vois également un parallèle évident avec la Tempérance. L’Etoile me semble être la version humanisée de l’Ange de la Tempérance, la confirmation que, même si la perfection n’est pas de ce monde, nous pouvons nous en approcher en étant des êtres conscients et positifs pour notre environnement.


L’Etoile Traditionnelle


Dans le Tarot Noir (de Justine Ternel), les Etoiles sont honorée par une douce jeune femme. Nue et authentique, cette dernière évoque la pureté et la guérison. Elle pourrait être une guérisseuse effectuant un rituel sous le ciel étoilé. Elle est connectée à l’univers, aux éléments, tout comme la Tempérance. Elle est parfaitement ancrée, le genou au sol, en signe de révérence. Elle est connectée à l’eau et à ses mystères, versant le contenu de ses cruches à la fois sur la terre, pour la fertiliser, et dans la rivière pour rendre grâce à la source (la source divine !). Elle est consciente de l’élément air, la brise caressant sa peau nue. Le feu est contenu dans les Etoiles auxquelles elle rend hommage et qui la guident. Tout en elle resplendit de santé, de douceur, de don de soi. Elle est la fertilité incarnée. Le croissant de lune sur son front et son ventre rebondi rappellent les mystères féminins et la notion de cycles. L’action de cette belle guérisseuse est fertilisante. Le paysage est vert et la végétation y pousse vigoureusement. Elle est une représentation humaine du signe du Verseau, l’idéaliste signe d’air, agissant dans le monde dans le don le plus total (à la différence du Chariot qui agissait pour la reconnaissance). Dans cette notion de don et d’humanisme, elle pourrait être une écologiste respectueuse de toute vie. L’oiseau messager qui vole en arrière-plan est celui qui amène les bonnes nouvelles. Ainsi, cette carte est celle de la lumière au bout du tunnel, des souhaits et des heureux événements.


L’Etoile Mythique


Dans le Tarot des Magiciens (de Corrine Kenner), la jeune femme qui incarne l’Etoile est une personnification de Déesses Égyptiennes. Cet hommage pourrait être rendu à Nout, Déesse céleste, épouse de Geb, la Terre. Hathor, la Vache Sacrée et nourricière, est également une Déesse de la Voie Lactée. Enfin, Isis pourrait être mise à l’honneur en tant qu’avatar de l’étoile Sothis. Ces trois Déesses rappellent l’archétype de la mère, de la femme guérisseuse. L’aspect mythique et astrologique est mis en majesté dans cette carte. On ressent la notion d’infiniment grand, de cosmos, de divin. Tout ce qui nous permet d’observer le ciel fait écho à notre besoin de comprendre le sens de la vie et nous rattache indéniablement à la fois à l’inconscient collectif et la conscience universelle. Ainsi, en recherchant une guidance plus élevée, nous nous élevons en tant qu’être humain et gagnons en conscience. Cette carte est donc aussi celle des guides divins, des synchronismes et des prières entendues.


L’Etoile Réinterprétée


Dans le Tarot du Royaume Caché (de Barbara Moore), l’Etoile est incarnée par un jeune Elfe attendrissant et son ami le papillon de nuit. L’enfant accentue la nature pure, innocente et naïve de cette lame et met en valeur la capacité qu’ont certaines personnes de s’émerveiller de tout. Il faut retrouver son âme d’enfant pour pouvoir débroussailler le chemin vers sa réalisation la plus pure et brillante ! Ce jeune Elfe est connecté à sa vérité intérieure et est guidé efficacement par son ange/papillon. Il ne peut pas se perdre tant que son cœur est ainsi ouvert et débordant d’optimisme. Cet enfant n’est pas encore conditionné par l’éducation et la société. Il ne suit pas une voie que l’on a tracée pour lui dans l’intérêt des puissants du monde moderne. Il ne suit pas une voie dictée par le mental et la culpabilisation. Il suit la voie de son cœur et de son être supérieur. C’est un rappel qu’il faut croire coûte que coûte, même si l’on s’est perdu un moment. Il ne faut écouter que sa vérité intérieure et non la signalétique malade du monde stéréotypé dans lequel nous vivons. L’univers nous aime et nous enverra une équipe de secours après les épreuves pour retrouver notre chemin dans la nuit épaisse. C’est une carte qui rappelle Peter Pan et sa capacité à croire. Ainsi, c’est la carte de la magie. Pour que cette dernière opère, il faut y croire !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire